Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 08:41

2014 - 04 - 01 / Calascibetta / Enna

Montée vers Calascibetta, jadis place-forte tenue par les Maures. Scolaires, grand-mères, jeunes couples s'entassent dans le bus. Arrivé sur le coup de midi, je constate vite que cette cité tout en pierres a déjà commencé à emmagasiner les degrés.

Rues désertes, quelques volets ouverts. Nombre d'églises fermées incalculable. Tout en haut le panorama est paisible. Enna juste en face domine en altitude - de quelques mètres. Je ne suis plus sur une île. La Sicile est un vrai continent - de taille modeste certes, mais elle en a toutes les caractéristiques : mers, collines, plaines, plateaux, sommets élevés, histoire périlleuse.

Après avoir erré une bonne heure, je m'installe à l'ombre d'une terrasse. Sandwiches, Giornale de Sicilia, nouvelles de Pirandello. Les minutes s'écoulent paresseusement. En sortant, un consommateur me lance : " German ? ". La conversation s'engage : je leur parle de Pau, de Paris - Pariggi en italien, d'Henri IV et de Lourdes. Mon interlocuteur et ses potes qui ont tendu l'oreille connaissent le chef-lieu de canton haut-pyrénéen. L'un a travaillé en Moselle, un autre en Belgique, un autre en Allemagne. Et ils sont revenus au pays natal. Comme Du Bellay en son temps. Mais en sens inverse.

En fin de journée, le passagiamento d'Enna a pris une couleur politico-commémorative. Sur la place centrale, la caravane du groupe 5-Stelle - mouvement populiste dirigé par un " comique " genre Lagaffe/Bigard/Sébastien crédité de 23 % des voix pour les élections européennes à venir. Nom : Grillo. Prénom : Beppe. La caravane, qu'est-ce que c'est ? Une fille et son père, lui caméscope en main, abordent les passants et leur demandent de simuler une danse gestuelle et joyeuse qui finit par un Aaaaaah ! bras en l'air. Voilà le programme. A l'écart, deux cravatés semblent être les responsables. Commerçants ? Notaires ? Fonctionnaires ? Eux sont exemptés de tout dandinement...

Sur le belvédère, une messe ! Un vrai prêtre, des chants, des stands, des poussettes, des canettes, des habits bariolés. Moyenne d'âge : 25 ans. Cette joyeuse troupe honore Ivan Polizzoto dont je vous ai parlé hier. Sans doute un chanteur-compositeur décédé très jeune. Un tableau maladroitement peint est installé en arrière. Il y a un vrai autel, un vrai ciboire. Un épître des Corinthiens est lu. Des marmots tout en pulls dorment dans les bras de leurs mères. Il fait + 8 °. Des cubitainers de rosé sont alignés sagement. Des panaches de haschich sont chassées par le vent du soir. Allitération hasardeuse...

Plus tard, je me régale au Resto Central d'un plat excellentissime : cavatelli à la siciliana ( plat de féculents parfumés aux herbes - pas celles de tout à l'heure ). Je suis le seul client dans une salle de 80 couverts, plafond à 4 mètres. Vitrines emplies de vaisselle, de bouteilles, de flacons. Me voilà revenu à l'ère de Pirandello.

Remontant la place - la nuit est tombée - je croise les causeurs de 5-Stelle qui plient le chapiteau. Plus loin, les cithares, les bandonéons ont pris le pas sur les prières.

J'oubliais, la ricota de tout à l'heure était cremosa...

Calascibetta vue d'Enna vers 10 heures. Avant mon assaut en bus !

Le moutonnement tranquille du paysage.

La place centrale de Calascibetta. Les trois grands-pères remontent pour leur sieste. Là-bas, les hommes se tiennent amicalement par l'épaule. Ils enveloppent. Ils se touchent.

L'office in memoriam Ivan Polizotto. Plus tard, je croiserai le prêtre parti boire l'apéro - dans un lieu plus chic. Non mais...

Campagne électorale du mouvement 5-Stelle : on règle le diaphragme avant la danse effrénée

Partager cet article

Repost 0
Published by angelpouyllau
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens