Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 12:57

2014 - 03 - 31 / Enna

Aujourd'hui ce sera Enna, rien qu'Enna. 29 000 habitants, mais capitale régionale, cité universitaire et nœud de communications importants. Imaginons Oloron Sainte-Marie, mâtinée d'un soupçon bordelais avec l'agitation du poste frontière d'Hendaye.

Je visiterai trois sites. Voir les détails sur le Net : cathédrale, la Tour des Lombards ainsi que celle de Frédéric II. Mais je fais le choix de vous parler plutôt de personnes.

Office de Tourisme : 4 personnes dans 50 mètres carrées. Étagères, présentoirs, dépliants, ordinateurs, tables multiples. Un vrai fouillis très sympathique. La responsable parle français. Ouf ! Et elle va me vanter le charme suranné de la cité, contente de voir qu'on vient de si loin pour la visiter. J'en repartirai chargés de docs aux formats multiples et incommodes.

Avant d'aborder la Tour des Lombards, un espresso : 2,50 cl de bonheur ! Hyper-parfumé, crémeux. Alterner la dégustation avec une mini-gorgée d'eau. Le tout pour 80 centimes d'€uro. Un hôtelier de Cefalù, croisé l'an dernier ma confié, croquis à l'appui, la définition du café italien : les 3 M. La mouture, la machine, la manière...

La Tour des Lombards : vaste, massive, déserte. Visite gratuite. Je suis accueilli par un employé de la ville qui parle un français scolaire et tortueux. Au vu de quelques gestes auto-réprimés, je pense qu'il souffre d'une pathologie semi-invalidante. La visite va être courte. Beaucoup de lieux sont inaccessibles. Aucun accès possible aux remparts. La tour fermée à double-tour. A la fin, il me propose de faire une photo - et il la loupe : j'ai les pieds coupés. Derniers propos au sujet de la catastrophique politique de Berlusconi. Il me dit que c'est l'heure du café. Moi, pas malin, je pense avoir de la monnaie pour le remercier . Mais, la plus petite somme qui émerge est un billet de 5 €. Je le lui donne et lui glisse : " En plus du café, vous aurez une pasticceria ! ". Ce qui est fait est fait.

Arrêt au Musée d'Archéologie. Gratuit. Normal car il est en réfection. En défection, plutôt ! Pièces grecques et romaines remarquables, vitrines encrassées. Dans une pièce, un ordi allumé. Personne ne salue - c'est rare dans ce pays. Je pense qu'un jour, ces musées seront muséifiés. Et on expliquera à des scolaires - s'il en reste - qu'en des temps reculés, des touristes se rendaient en masse dans ces lieux en s'émerveillant devant des poteries et des bronzes, eux-mêmes ( les scolaires ) s'émerveillant devant des vitrines quasiment vides, des Apple éteints, des dépliants en papier ( ! ) et des millimètres de poussière pieusement conservée sous emballage.

L'après-midi, je me rends au faîte de la ville : la Tour de Frédéric II. Rafales de vent au sommet . Nulle âme rencontrée. Si ! J'allais oublier le gardien qui dormait dans son cabanon. J'ai eu la fâcheuse idée de le réveiller en toquant à la porte. D'un geste, il m'a indiqué le chemin...

Vu tout près une pièce archéologique in situ : une borne qui indique le centre géographique de la Sicile. Élevée par des mathématiciens arabes avant d'être chassés de l'île - dit la légende. A quelques pas de là, un ballet discret de Lancia, d'Alfa Romeo, d'Audi. Des gars de 30 à 40 ans qui discutent, téléphonent, regardent vers l'horizon.

Le passagiamento est singulier ce soir. Sur le belvédère, se sont regroupées une trentaine de personnes qui honoreront le lendemain - c'est imprimé en grand sur une banderole - un certain Ivan Polizzoto décédé le 1° avril 2010. J'en reparlerai.

Avant de clôturer, j'évoquerai le marchand de journaux qui me parle aussi sec de Hollande quand il a compris que je suis français. Les municipales, la montée du FN, Valls qui pointe son nez ! Je lui donnerais bien le droit de vote !

Avant-dernière nuit à Enna.

Moi-même aux pieds fauchés.

Zoomez vers la gauche ! Le centre géographique de la Sicile a été conservé. Une croix de vistoire a quand même été élévée

Vue générale d'Enna. Loin des bruits de la circulation.

La une de la Repubblica : Hidalgo en vedette ! Le kiosquier était stupéfait de voir qu'en France, des rejetons de l'immigration - toutes femmes ! - parvenaient à accéder à de hautes responsabilités : Hidalgo donc, Filipetti, Najaud-Belkacem !

Partager cet article

Repost 0
Published by angelpouyllau
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens